Mots du président

Il m'a dit que j'avais le talent nécessaire pour jouer dans un grand club européen

Ils rêvent tous d'être le futur Neymar. La plupart des jeunes joueurs victimes des faux recruteurs, racontent à peu près la même histoire.

"Des promesses de gloire et de richesse mais la réalité est faite de faux espoirs"

"Il s'est approché de moi pour me dire qu'il voulait travailler avec moi et qu'il avait un contrat pour moi dans un grand club". Il poursuivra en vous indiquant que le club a regardé votre vidéo et qu'il souhaite vous engager.

Il vous demande ensuite de lui verser une certaine somme d'argent pour financer votre Visa et le billet d'avion. Il ira même jusqu'à vous fournir une lettre d'invitation signée par le club. Intéressé vous en parlerez avec votre entraîneur. Ils vous expliqueront que la procédure prendra 2 semaines pas plus. La demande d'argent s'accompagne souvent de promesses de gloire et de richesse, mais la réalité en est toute autre, faite de faux espoirs et de rêves brisés. Vous vous apercevez alors en vous déplaçant à l'Ambassade que la lettre d'invitation était fausse.

Certains joueurs arrivent à déjouer l'escroquerie, pour d'autres il est trop tard.

Si certains arrivent à s'apercevoir de la supercherie des faux recruteurs, d'autres ce sont laissés berner et se retrouvent embarqués dans un périple, pour être finalement abandonnés dans un endroit loin de chez eux. Ces jeunes footballeurs se retrouvent en transit et tentent malgré tout de poursuivre leur carrière.

Toute la famille du joueur contribue pour rassembler les sommes d'argent pour affréter son départ

Les sommes demandées sont importantes, le joueur se fait aider par sa famille pour les amasser. Ruinée, la famille peine à s'en sortir. Dupé par des escrocs, le joueur a trop honte de rentrer chez lui.

Moi Amane DRAMERA j'ai été victime de faux recruteurs

Mon histoire est semblable à celle d'autres joueurs qui ont fait confiance à ces trafiquants d'espoir. J'ai créé l'association Passeur de Rêve dans le but de préserver ces jeunes footballeurs de ses bonimenteurs. Le flot de jeunes sportifs ne se tarit pas en Afrique, et deviennent une cible de choix pour des gens sans scrupules. Je veux être solidaire avec tous ces jeunes en désarroi. Les sensibiliser pour leur éviter d'être pris au piège des faux agents sportifs.

Renforcer la protection des jeunes dans le domaine du foot pour éviter la clandestinité

Bien qu'il existe des règles sur la protection des jeunes joueurs, force est de constater qu'elles ne sont pas appliquées voir contournées. Il faut réglementer la profession d'agent en Afrique, comme elle peut l'être en France par le Code du Sport. La lutte contre le trafic d'espoir ne pourra être gagnée que si elle est accompagnée par des campagnes de prévention pour sensibiliser à la fois les jeunes, leurs familles ainsi que les Académies de football.

Les instances du football ainsi que les pouvoir publics doivent prendre parties au débat

Les pouvoirs publics ainsi que les Fédérations Internationales du Football doivent s'engager et donner les moyens financiers (financements privés et publics) pour en finir avec le trafic d'espoir. Ces fonds seront utilisés à bon escient pour organiser des colloques, conférences et évènements qui serviront à défendre cette noble cause : sensibiliser contre les dangers et les drames causés par ces réseaux de faux recruteurs